Origines

La fondation de la ville de Santarém, capitale du district, est associée à la mythologie gréco-romaine et chrétienne, reconnaissant deux origines mythiques dans sa genèse : dans le premier cas associé à un héros classique, fondateur d′une cité-état érigé sur sept collines, nommé Habis, présent dans la mythologie de Tartessos et, dans le second cas, la martyre Santa Irene. Les deux origines ont profondément marqué les toponymes qui sont encore utilisés aujourd′hui : Scallabis et Santarém (de Sant'Arein).

Conquête de Santarém

C′est avec la conquête de Santarém, le 15 mars 1147, que D. Afonso Henriques commença véritablement l′élargissement du territoire au sud. À l′aide d′escaliers, quarante-cinq chevaliers escaladent les murs et se frayent un chemin jusqu′à la porte, permettant à la principale armée portugaise d′entrer dans la ville.

Conquête de Torres Novas

Torres Novas a été conquise aux maures par Dom Afonso Henriques en 1148. Mais, jusqu′à la conquête finale par les chrétiens, le château et le village ont été successivement détruits et reconstruits. Deux tribunaux importants ont été tenus à Torres Novas: en 1438, après la mort du roi Dom Duarte, et en 1535, avec le contrat de mariage de l′infante Dona Isabel avec Carlos V.

Santarem contemporain

Sous les auspices de la monarchie brigantine naîtra une ville nouvelle, influencée par les idées du catholicisme tridentin et du maniérisme, et par les initiatives publiques du comte de Unhão. À la suite de cette renaissance, des nouveaux bâtiments religieux sont construits. Au 19ème siècle, Santarém était romantique. En 1868 la ville acquit le statut de "cidade" et cette nouvelle catégorie impliqua la modernisation de son territoire.

Alcanena

Selon certains historiens, l′origine de la ville d′Alcanena remonte à l′occupation arabe de la péninsule, dont elle a hérité la toponymie : les deux versions principales nous proposent "alcaline" (courge sèche) et "al-kinan" (lieu ombragé). Pendant des siècles, l′histoire d′Alcanena et de sa région s′est diluée dans l′histoire plus générale du comté de Torres Novas, dont elle a été détaché administrativement au début du siècle.